dimanche 27 décembre 2015

William Boyd est une femme extraordinaire!

Ou plus exactement... la narratrice de son dernier roman l'est!
Avec un titre bien plus sexy que sa traduction française* et un personnage féminin qui traverse le 20ème siècle, ce livre ressemble à une biographie. D'ailleurs, j'ai cru qu'Amory Clay avait existé jusqu'à ce que je tombe sur un article de presse prouvant le contraire. Oops - I'm SO gullible! But also: William Boyd is SO good!

'Sweet Caress' de William Boyd (2015 - 447 pages)

Niveau minimum requis: B2 
(pour déterminer votre niveau de lecture, reportez-vous aux pages de juin 2009 de ce blog)


Un roman où on ne s'ennuie pas une minute: Amory (qui reste un prénom masculin, même en anglais) est photographe (ses soi-disant clichés illustrent le roman, d'où mon 'erreur'). On la suit partout où  elle  va, car elle voyage sans cesse entre l'Europe, l'Amérique et l'Asie au gré de ses amours (nombreux et passionnés). 
C'est un livre sur l'émancipation des femmes et l'évolution des moeurs tout au long du siècle dernier. Le rythme est très enlevé, on sent que William Boyd s'est régalé à mixer fiction et réalité (car il mentionne plusieurs personnages qui ont vraiment existé - sauf Amory Clay- vous suivez? ;-)).

* 'Sweet Caress' est devenu 'Les vies multiple d'Amory Clay' en français. Vous voyez pourquoi je me bats pour la version originale!!!





Lire la presse américaine sur son smartphone

Une application gratuite (Android) que j'utilise très souvent pour être au courant de l'actualité américaine:

American News

On découvre les titres (très concis et souvent obscurs) et on lit (ou pas!) la suite.
La course à la Maison Blanche étant entamée pour 2016, c'est très intéressant d'avoir des points de vue différents sur un même sujet: vous verrez par exemple l'incroyable différence de traitement de Hilary Clinton par le très sérieux New York Times et l'ultra-conservateur Fow News... 
On peut aussi tomber sur des faits divers non relayés dans la presse française et qui sont très significatifs de la société américaine (violences lors de Black Friday, des victimes tuées par balle tous les jours, mais aussi des commentaires sur le monde sportif...)

Evidemment, je suppose qu'il existe la même chose pour l'Iphone!

vendredi 23 octobre 2015

C'est un beau roman...

... c'est une belle histoire, même s'il s'agit de famine et de guerre:

'Half of a Yellow Sun' de Chimamanda Ngozi Adichie (2006 - 433 pages)

Niveau minimum requis: B2 
(pour déterminer votre niveau de lecture, reportez-vous aux pages de juin 2009 de ce blog)

Le sujet, la guerre civile au Nigeria et la famine au Biafra (1967 - 1970), est loin d'être attirant et pourtant...
- les personnages sont hyper attachants. On évolue dans un milieu intellectuel ( celui de professeurs d'université ) qui voient leur monde s'écrouler et glisser vers la violence et le chaos. Deux soeurs jumelles, des jeunes femmes fortes, indépendantes, puissantes, émancipées, volent la vedette aux personnages masculins. On côtoie aussi leur adorable 'house boy' et sa famille (rurale, bien sûr). On n'oublie plus ces personnages après avoir tourné, avec regret, les dernières pages.
- c'est une autre peinture de l'Afrique que cette écrivaine décidément douée nous offre. La première partie est virevoltante: des dialogues très vivants, des histoires d'amour peu classiques et les tribulations de ce jeune domestique qui veut apprendre à lire et à écrire au contact de son 'maître'. La suite est très bien aussi, sans aucune complaisance mais toujours avec une magnifique grâce, même lorsqu'on est au coeur du conflit et de la famine.
- c'est aussi un hommage de Chimamanda Ngozi Adichie à ses grands-parents et à ses parents qui ont connu cette guerre et qui n'y ont pas tous survécu.

Bref, j'ai adoré ce page-turner, thanks a million à la chic fille qui me l'a prêté!

NB: Si vous êtes d'un 'petit' niveau B2, voyez le film avant - en version originale avec sous-titres en anglais, bien sûr!
Allez voir aussi le site officiel de Chimamanda Ngozi Adichie, elle est géniale.

mardi 28 juillet 2015

Pour les lecteurs niveau A2...

Une lectrice niveau A2 m'a fait remarquer que je ne donnais pas assez de recommandations pour ceux d'entre vous qui êtes des lecteurs plutôt débutants...et probablement assez démunis.

C'est vrai, shame on me! Mon excuse c'est que les histoires écrites avec moins de mots sont aussi souvent assez inintéressantes ou vieillottes. J'ai l'impression que les auteurs ont du mal à écrire de la fiction niveau A2 intéressantes pour les adultes. Leurs histoires se résument souvent à un héros type Harry Potter face à un méchant très méchant qui va finir par perdre... Waow.

Donc, si vous avez plus de 12 ans, essayez cette collection de livres publiée chez l'éditeur Black Cat-Cideb sous l'appellation  'Easyreads', niveau A2. Ils traitent d'un sujet de société sous un angle historique. De la non-fiction, donc, avec des exercices de compréhension et de lexique. 

'The Story of Chocolate' de Jennifer Gascoigne
'The Story of Popular Music' de Jennifer Gascoigne
'The Story of Big Cities' de James McMenamin


Pour les plus jeunes d'entre vous (ou les adulescents!), voici trois titres dans une collection récente et assez amusante, qui peut vous convenir si vous êtes au niveau A2:

'Romeo and Juliet in Las Vegas' de Rupert Morgan
'Facebook Dracula' de Peter Flynn
'Macbeth and the Creature from Hell' de Roger Morris

C'est la collection 'Crazy Classics' de Paper Planes (Editions Didier) qui a demandé à ses auteurs de transposer ces trois grands classiques de la littérature anglaise dans une époque résente. Il y a des illustrations, c'est court, le lexique et la grammaire sont accessibles au niveau A2. Vous avez aussi accès à une version audio gratuite en ligne.

Just do it, now!